Architecture de la filature

Sur le plan architectural, les deux façades nord ouest et sud est, présentent une série de fenêtres en plein cintre analogues à celles du mur pignon sud ouest. Tous les encadrements sont en brique tandis que les impostes et les bandeaux reliant les arcs sont en pierre de taille calcaire.

Progressivement la réhabilitation du bâtiment a permis d'assurer la résidence principale des propriétaires, puis d'aménager 2 gîtes, 1 de 85m² et un autre de 50m².

  
 Un peu d'histoire...

Le village de Bagard, entouré de hameaux, est situé à mi chemin d’Alès à Anduze, dans une plaine fertile bordée de collines propices à la culture du mûrier. Les quatre filatures déclarées au XIXème siècle sont toutes localisées du coté d’Anduze.

Le faible développement industriel de la commune s’explique par l’absence de cours d’eau permanent. Les deux filatures, Carsalade et Monac, sont alimentées à l’époque par des sources captées au pied de la colline, à 500 m. et un système de bassins. En 1800, sur une population de 250 habitants, on compte seulement 3 artisans tireurs de soie. Mais très rapidement, dans les années 1840, la soie devient l’activité dominante. La croissance démographique (3,8 % par an entre 1836 et 1841) favorise la création de filatures : filature du Monac (1840), Deleuze à Carsalade (1867), Meynadier à Béthanie (1870), et MAZAURIC à Carsalade (1871).

Le Mas en 1870 1/2 Le Mas en 1870 2/2
Le Mas en 1870

Située à peu de distance du Monac, notre filature a été construite en 1870-1871 par César Mazauric, marchand de graines, au moment de la reprise séricicole. Prévue pour une soixantaine de bassines sur deux rangs, elle n’en fait fonctionner que 18 en 1871 et 34 en 1891. Elle ferme peu avant 1900 et le bâtiment est alors affecté à un usage agricole. A remarquer, sur le mur sud ouest, le pignon encadré par trois rangs de génoises, percé d’une baie en demi cercle et les chaines d’angle à bossages rustique, en calcaire.

De dimensions modestes (24x12 m.), ce bâtiment en rez-de-chaussée est alimenté en eau par un puits à faible débit, par les écoulement du toit, et par une petite source située à à 450 m. de la filature au pied de la montagne. Un bassin à l’air libre (toujours existant) de 140 m3 assurait le stockage. Le caractère limité de cette réserve, ainsi que celui de la coconnière (48 m3), impliquent sans doute un fonctionnement saisonnier.

  
  

Entrée Gites de la Filature

Cette filature a été créée en 1871 et a fonctionné jusqu’en 1905. Longtemps utilisée comme hangar agricole, elle a été rachetée par le couple Vidal en 1990.

  
Copyright (c) Gîtes de la Filature 2017   Conditions d'utilisation  Déclaration de confidentialité    Connexion